lundi 28 avril 2014

Demain j'arrête!, Gilles Legardinier



Quatrième de couverture

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Au début, c'est à cause de son nom rigolo que Julie s'est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu'il semble cacher... Parce qu'elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants...

Mon avis

Gilles Legardinier nous offre une écriture simple et agréable à lire dont l'humour se révèle un petit peu plus au fil des chapitres. Julie semble avoir une véritable obsession pour ce mystérieux personnage qu'elle n'a en réalité jamais vu. On a presque l'impression d'assister à un coup de foudre alors que ce M. Patatras ne s'est pas encore montré. Quelle est la chose la plus stupide que vous ayez fait dans votre vie ? Voilà la question qui est posée au début de l'oeuvre, et Julie ne cesse d'y répondre en enchaînant conneries sur conneries sans jamais s'arrêter au milieu d'une chose qui lui tient vraiment à cœur. Elle semble avoir une véritable malédiction qui la poursuit, notamment avec le coup de la boîte aux lettres.

Plus on avance, plus son obsession pour Ricardo grandit, plus son insouciance croît. Elle fait sa vie en fonction de ce personnage qu'elle ne connaît pas. Oui, elle fait tout pour l'approcher, pour lui parler, pour tout savoir de lui car elle en a besoin, et même si ses actions peuvent être invraisemblables ou dénuées de toute logique, elle les fera quand même et c'est ça qui est intéressant dans cette œuvre. On rit de ce personnage qui peut sembler ridicule mais on adore ce sentiment qu'elle éprouve et qu'elle nous ferait presque éprouver en même temps. D'un côté, elle aspire à ce rêve américain tant convoité, mais de l'autre, elle est forcée à avoir les pieds sur terre par toutes les bêtises qu'elle commet.

Au fil de l'oeuvre, elle se pose de plus en plus de questions à propos de cette personne qui lui fait chavirer le cœur. Ce questionnement ne fait que croître au fil des pages et Julie devient complètement paranoïaque. Elle s'imagine les pires scénarios qui existent, insinuant presque que l'amour de sa vie serait un criminel recherché. C'est ce sentiment de ne rien savoir qui fait qu'elle fera tout (et surtout n'importe quoi) pour arriver à ses fins et pour connaître la vérité.

Elle prends des décisions importantes pour Ric, elle ne pense pas forcément aux conséquences. Même si elle fait des choses très dangereuses, on remarque que l'évolution du personnage se fait dans les deux sens. Pour l'amour, elle prendra des décisions très importantes dans sa vie, de grands changements qui l'affecteront grandement et on se rend compte petit à petit que cela lui fait un bien fou. Elle devient une personne qu'elle a vraiment envie d'être, et elle s'épanouie dans ce qu'elle entreprends.

J'aime beaucoup le fait que l'écriture se fasse à la première personne, ce qui nous permet d'être vraiment proche du personnage. De plus, le fait que nous puissions entrer à l'intérieur de l'esprit de Julie en lisant toutes ses pensées rend les choses beaucoup plus amusantes et le personne est beaucoup plus attachant. Tout est dit avec humour ce qui fait de ce livre une œuvre particulièrement intéressant qui fera rire et pleurer en même temps tout ce qui auront le courage d'ouvrir le livre dont la couverture représente un chat avec un bonnet péruvien.

Je finirais cette critique sur une petite situation qui résume pour moi le meilleur de ce roman :

"Si chaque rencontre entre deux humains pose autant de problèmes, il est clair que l'on ne va pas se reproduire assez vite pour empêcher les chats de prendre le contrôle de la planète".

LadyMisory

1 commentaire:

  1. Une lecture drôle et fraîche, de quoi passer un bon moment !

    RépondreSupprimer